AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Lun 26 Avr - 19:39

Ci-après les aventures de Suspense dans les vertes (ou pas) contrées d'Amakna, comptées par moi-même. Oui oui, il aime parler de lui à la troisième personne.

Prologue !

(Il fait noir ? Je suis où là ? Je nage... ?)
Dès mon plus jeune âge j'avais une conscience aigüe de ce qui m'entourait... Même encore dans le ventre de ma mère.
Mon enfance s'est déroulée normalement. Enfin la normalité n'existe pas vraiment puisque tout est constamment en mouvement (même certaines parties du corps !! (esprits mal placés s'abstenir)). On peut dire que pour un habitant des champs j'ai eu une vie normale, près des tofus et autres créatures des champs. J'ai toujours aimé les tofus. Je vais commencer par une anecdote qui m'est arrivé jeune. Vers l'âge de 6 ou 7 ans je dirais, de mémoire (défaillante...). Allez vous êtes prêts ! Ça commence !

À cette époque je n'aimais pas plus les tofus qu'une autre bestiole. C'est après cela que mon opinion a changé. Je me baladais dans les champs des Ingalsses... nos voisins depuis toujours, d'ailleurs qu'est ce qu'ils sont bruyants. Enfin passons ce n'est pas le sujet. Donc je me baladais et là je vois une rose démoniaque attaquant un bébé tofu. Je me dit « Allons l'aider ! », oui oui je sais ça fait très « peace and love » mais j'étais petit, on ne retient pas merci ! Je commence à courir, moi qui manquait de sportivité à cette époque... ce n'était pas chose facile. Et je n'avais pas encore d'ailes bien sûr ! Ma réincarnation est arrivée bien plus tard, je vous la compterai un autre jour. C'était donc pénible. Je vois au loin la rose attaquant le tofu, le mordant et le frappant de tous ses pétales rouges vifs si beaux et dangereux. Et là le bébé crie. Ce n'était pas un cri comme les autres. C'était un mélange de cri de guerre et de détresse. J'ai tout de suite compris que quelque chose allait se passer mais j'ai continué malgré tout. Je suis arrivé et j'ai envoyé valsé la rose, qui n'était même pour mon jeune âge qu'une broutille. Le tofu semblait content de me voir et un peu surpris. Il m'apparût subitement intelligent, figurez-vous un tofu intelligent ! Cela n'arrivait pas tous les jours.
Soudain le sol se mit à trembler légèrement, j'enserrai le tofu au cas où quelque chose tomberait, comme une feuille... Oui bon ok j'étais vraiment bête à l'époque, ne cherchez pas. Et là au loin je vois comme un nuage de poussière. Vite je cours me planquer derrière les herbes hautes les plus proches, des herbes folles (un film vraiment merdique). Et là je vois le tofu qui me picore la main pour me dire « lâche moi s'il te plaît »
(je comprends le tofu moi maintenant ?)
Je le laisse partir et là je vois ce qui provoquait ce nuage : des tofus. Sa famille était venu l'aider. Le tofu les fait s'arrêter, semble leur intimer quelque chose sur moi car il me montre de sa petite aile. Et là je vois un batofu, sûrement en ballade, venir me dire :
(décidemment je comprends le tofu)
« Merci à toi petit...
(il est plus petit que moi...)
-... si un jour il te prend l'envie de te familiariser avec nos coutumes, tu sais où nous trouver !
-Euh.... merci. »

Cette première rencontre avec les tofus m'a fait comprendre leurs forces : la solidarité, la quantité de coup plutôt qu'un seul gros, beaucoup de mouvement. J'ai tout de suite adoré.

À suivre ...


Dernière édition par Suspense le Lun 3 Mai - 23:19, édité 1 fois (Raison : Correction d'une abomination)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Lun 3 Mai - 23:47

Épisode 1 : Une rencontre inattendue !

Cet épisode avec les tofus m'avait vraiment marqué, aussi je m'employais à me cacher à proximité de leur groupe soudé pour les observer. Leur vie était si agréable.

Je fis un jour une mauvaise rencontre : je me dirigeais vers l'Ouest des Champs près de la ferme des Ingalsses et là un Abraknyde, probablement égaré arrive, suivi de deux de ses amis. J'étais vraiment faible à cette époque et ne possédait même pas un sort d'attaque digne de ce nom, en fait même pas un seul sort ( affraid ). Je commençai de fuir, quand quelque chose arriva de très loin.

C'était des cartes. Mais il ne s'agissait pas de n'importe quelles cartes, non ! Il n'y avait là que des as ! Et ils volaient en direction du premier Abraknyde qui, m'ayant aperçu, venait me chercher des noises. Les cartes arrivèrent sur celui-ci et en une fraction de seconde il vola en éclat. L'Abraknyde était défait.
"Hey laisse m'en un peu, espèce de chat galeux !" entendis-je au loin. C'était la voix d'une Crâ comme j'avais bien deviné.
Une Crâ en colère, des ennemis à terre.
Le proverbe faisant son office, les deux autres Abraknydes disparurent bien vite derrière deux grosses explosions provoquées par deux flèches envoyées probablement par cette Crâ.

J'étais tellement étonné de voir les Abraknydes réduits à néant en si peu de temps que je n'avais pas entendu l'Ecaflip qui approchait.
"Ça va toi ? Ils ne t'ont pas blessé ?
-Euh...
-Il a l'air sur le choc, dit le chat en s'adressant à la Crâ qui arrivait
-Il a surtout l'air un peu idiot.
-Euh...
-Euh... , mima t-elle méchamment.
-Euh vous êtes qui ?
-Moi c'est Acrobatic mais tu peux m'appeler Acro et l'énervée là c'est Filozofik ou Filo pour les intimes. Les Abra t'ont fait quelque chose ?
-C'est des Abra hein... Qu'est ce qu'ils pourraient faire à quelqu'un à l'heure actuelle ? Depuis que les dieux ont augmenté notre endurance ils ne valent vraiment plus rien ces arbustes...
-Oui mais on ne sait jamais.
-Merci à vous."
Filozofik semblait choquée. Acrobatic sourit.
"On ne remercie pas pour ce genre de choses. C'est risible d'avoir peur d'Abraknyde ! Tu devrais avoir honte."
Acrobatic parût mal à l'aise mais ne la contredit pas. Je me suis alors considéré comme une genre de sous merde pendant quelques minutes. Puis Filo a continué en disant :
"Si tu veux on peut t'apprendre deux trois trucs !
-Oui ça serait intéressant, ponctua Acrobatic.
-Euh..."
(allez il recommence... mais quel boulet)
(il est plutôt mignon)
(ils ont l'air plutôt sympa au final)

"Euh... ok."
Pour la première fois Filozofik sourit.
(tout n'est pas perdu avec celui là finalement, peut-être un futur allié en perspective !)
"Demain à...
-Pourriez-vous m'apprendre à combattre comme les tofus ?, l'interrompis-je
-Pardon ?, répondit-elle agacée de nouveau
-Et bien le jeu sur le long et la grande distance j'entends.
-Bwahaha mais cela va de soit, je ne conçois pas un combat sans jeu de loin et Acrobatic est mon disciple et ami, il est en est de même pour lui. Mais pourquoi vouloir faire durer les combats ? Ceux-ci peuvent très bien être achevés rapidement et de très loin !
-Oui elle a raison ce n'est pas incompatible.
-Je ne sais pas mais j'aime faire durer les choses. Peut-être devrais-je vénérer un dieu comme Xélor, j'y songe beaucoup. La diminution des capacités adverses est très intéressante. Et je suis très attaché au temps qui passe.
-Tu as plus la carrure d'un disciple d'Eniripsa., dit-elle
-C'est parce que je suis petit que tu penses ça ?
-Et parce que cela correspond à ce que tu recherches. Eniripsa confit à ses disciples des sorts de soins, de protection mais aussi d'entraves et des boosts intéressants pour jouer sur le long et de loin. Elle est très ouverte. C'est selon moi l'une des déesses qui aiment le plus ses disciples en plus de cela. Crâ restera première dans mon coeur cela dit.
-Et toi pourquoi avoir choisi de vénérer le hasard ? Le jeu de loin n'est pas franchement leur spécificité je crois ?
-J'ai toujours aimé le hasard et les cartes. C'est tout. Et certains sorts m'intéressaient particulièrement comme celui que notre dieu nous permet d'apprendre lorsque l'on prie dans notre temple !
-Euh... Félintion ?
-Oui c'est ça. Je le trouve particulièrement intéressant, dit-il avec un clin d'oeil coquin."
Filozofik eût un petit rire que je ne compris pas sur l'instant.
"Bref comme je l'ai dit : demain 8h ici même ! On verra ce qu'on fera !
-Ça me va !
-Ce n'était pas une question. Tu t'es engagée à suivre mon enseignement."
Et, avant que j'ai pu la contredire, ils étaient déjà loin.

À suivre...


Dernière édition par Suspense le Lun 10 Mai - 17:01, édité 1 fois (Raison : Faute)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Lun 10 Mai - 17:30

Épisode 2 : Renaissance (?)

Je me levai le lendemain matin mi anxieux mi curieux de découvrir de nouvelles choses. Je me dirigeai vers le champ, à l'endroit où nous avions pris "rendez-vous". J'étais là en avance, il devait être 7h30, mon impatience me pressant plus qu'habituellement, et ils étaient déjà là.

Filozofik semblait faire des étirements. Et Acrobatic prenait d'étranges positions, probablement normal pour un chat. Ils semblaient en pleine forme et là depuis un moment.
"Première règle, cria Filo à mon approche. On arrive TOUJOURS en avance et on s'étire. Les claquages ne sont pas autorisés. Un claquage et tu es mort en combat."
Je déglutis. Elle semblait savoir de quoi elle parlait.
"Oui chef !"
Elle sembla apprécier. Acrobatic me regardait en souriant. Je commençai à m'étirer et je me rendis compte à quel point je n'étais pas sportif. Je n'étais ni souple ni musclé. J'espérais que l'entraînement porterait ses fruits et devant les muscles et l'aisance de mouvement de mes deux nouveaux compagnons, je pensais avoir raison.
À 8h, à la seconde près, Filo s'écria : "On est partis. Aujourd'hui, tu es réincarné et fuit immédiatement Incarnam. L'entraînement avec nous est bien plus intéressant et constructif.
-Je vais prier c'est ça ?
-C'est pas dur, tu vas dans le bon temple, tu demandes à Eniripsa d'être son disciple et y'a pas de raison qu'elle refuse. Dès lors tu es réincarné en disciple ailé.
-Et Incarnam c'est quoi ?"
Ce fût Acrobatic qui me répondit :
"C'est un lieu remplit d'aventuriers étranges qui se déplacent par bande et avec des noms très similaires. Ils sont atteint par le virus Biologique Obscène des Testicules : le BOT. Ce n'est pas contagieux mais c'est très ennuyeux.
-Et c'est quoi ce BOT ?
-Et bien pour les symptômes plus personnels je préfère ne pas en parler...
Sinon pour les plus superficiels et bien déjà ils ne parlent pas, restent bloquer à certains endroits jusqu'à apercevoir un groupe de monstres. Dès lors celui-ci est directement attaqué, dès sa naissance. Ceci nuit bien sûr à la reproduction des espèces et casse tout le petit commerce. Ce virus est nuisible. Le cabinet de médecins de la DEV, ou Direction Exterminatrice de Virus, pensait avoir trouver une solution avec le vaccin 2.0 mais au final il n'est pas plus efficace que l'ancien.
-Oh, je vois ça semble assez critique.
-Et ce virus est bloqué sur Incarnam ? Tout Incarnam est-il atteint ?
-Pour répondre dans un autre ordre : non Incarnam n'est pas totalement atteint, il reste toujours de petites parcelles immunisées et de gens qui parlent mais le virus a aussi muté en version SMS affectant tout une autre part de la population Incarnamienne qui est devenue également infréquentable.
-Oh et quels sont ces symptômes ? Je commence vraiment à me demander si c'est une bonne de me réincarner maintenant.
-Tout ne tend qu'à empirer de toute manière donc c'est le plus tôt qui restera le mieux. Le SMS, ou Syndrome MaSochiste consiste en l'utilisation d'un vocabulaire si peu compréhensible par les atteints qu'au final c'est comme s'ils ne parlaient pas puisque personne ne les comprend. Eux ne sont pas bloqués en l'attente de monstres comme les premiers mais sont bloqués durant les combats ! Les aider est donc quelque chose de funestement long et futile. Et une perte de temps majeure.
-Bon on va pas y passer la journée ! De toute manière je te l'ai dit : tu fuis Incarnam directement. Allez tous au temple."

Nous marchâmes quelques temps puis le temple se dressa devant nous, beau et sobre à la fois : il me plaisait bien.
"On t'attend à Astrub, c'est là qu'on descend d'Incarnam. Essaie de faire vite le virus se répand de plus en plus dans la cité.
-Je vais faire de mon mieux !"

J'entrai dans le temple. Je me dirigeai vers le fond du temple où j'aperçus une échelle. Je la pris. Je me rendis alors compte que, quoique je fasse, j'étais bien dans le temple et qu'au final, peu importait l'endroit où je prierais. Je commençai donc mentalement.
"Euh bonjour ? Y'a quelqu'un ? Je ne sais pas trop ce que je dois dire. J'aimerais me réincarner, Ô déesse Eniripsa. Je vous ai choisi car vous représenter ce qui pour moi est important : la protection, la prévention. Merci de faire suite à ma demande. Cordialement."
Il y eût un temps d'attente puis j'entendis une voix dans ma tête :
"Veuillez patienter nous allons faire suite à votre demande."
C'était bien la dernière chose que je m'attendais à entendre dans un temple... On faisait attendre ici aussi ? Les dieux surpuissants avaient eux aussi des difficultés, et d'ordre temporel ? Je n'eus pas le temps de poursuivre mon raisonnement car dès lors je me sentis quitter mon corps...

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Lun 17 Mai - 22:12

Épisode 3 : Premier combat

Je voyageais vers les cieux.

Je ressentais que j'approchais de la destination finale. Je vis un corps au loin qui m'attendait : c'était mon corps mais celui-ci avait subi quelques modifications : des ailes type chauve-souris y avait poussé et je me trouvais petit. Des pensées m'assaillirent et je me surpris à remarquer que j'espérais que mes parties personnelles n'avaient pas été touchées : je n'étais jusqu'ici pas à plaindre (merci les parents). Ma couleur de cheveux n'avaient pas changé j'étais toujours châtain !
(ouf)
On évitait les horreurs flashies que l'on croisait partout et qui polluaient la vue. Ces bleus et noirs trop peu naturels étaient si laids....
Mes habits me plurent immédiatement malgré leur aspect vétuste. Les disciples d'Eniripsa semblait avoir du goût et je ne regretterai sûrement pas d'en faire partie à l'avenir. Le violet de mon gilet se mariait à merveille au vert de mon pantalon qui m'allait lui aussi comme un gant (en fait plutôt comme une écharpe vu les gants c'est rarement à la bonne taille...)

Mon esprit arriva enfin à destination. En entrant dans mon corps, qui maintenant que j'y pensais était arrivé ici plus vite que mon esprit, j'entendis une voix et je fus à nouveau surpris (ça devenait une habitude) :
"Cher Suspense nous somme arrivés à destination. Vous êtes prié de tester vos articulations et membres dans les plus courts délais. Toute plainte concernant les divers aspects de votre réincarnation sera à adresser au temple avant le 14 Maisial prochain. Merci. En vous souhaitant une agréable vie, la compagnie Transpor'Âme vous souhaite le bonsoir."
(oui c'est ça... merci quand même)


Je m'empressai cependant de tester mes muscles et membres au cas où. On ne savait jamais. Tout fonctionnait parfaitement sauf mes ailes qui, il fallait s'en douter, ne soutenaient mon poids que quelques secondes au plus. Je travaillerais leur endurance plus tard. Je devais pour l'heure traverser Incarnam.

Je réalisai soudain que j'étais sur le bord d'une falaise et qu'en bas on apercevait Amakna.
(Filo et Acro doivent être par là)
Je me perdis dans la contemplation d'Amkna puis réalisai que, après tout, je pouvais profiter un peu de mon nouveau corps, avant de commencer un entraînement intensif. Ils pourraient bien attendre.

Je décidai d'aller me ballader dans Incarnam et de faire des découvertes par moi-même. À la sortie du premier bâtiment que je croisai, je découvris un paysage magnifique. Puis remarquai qu'en fait il ne l'était pas : des centaines de Crâs se balladaient là avec des couleurs parfois semblables. Je n'en avais jamais vu autant. Que pouvaient bien t-ils faire tous ici ?

Ils semblaient attendre quelque chose mais je ne parvenais pas à comprendre ce dont il pouvait s'agir. Puis je remarquai le problème : pas un seul monstre à combattre pour ses guerriers qui partiraient rechercher des Dofus.

Ah oui il faut que je vous le dise : depuis que je suis petit on me bassine les oreilles d'aventuriers cherchant les précieux oeufs de dragons mais personnellement cela ne me tente pas plus que cela. Et j'avais entendu dire également qu'on était alors réincarné selon la divinité que l'on vénérait et qu'alors on était reconnu comme aventurier. J'en faisais donc partie mais plus par amour pour les tofus. Pour les protéger peut-être ou bien juste pour voir de quoi j'étais capable qui sait ?

Enfin bref : pas un seul monstre à l'horizon. Je m'approchai d'un Crâ :
"Bonjour monsieur. Auriez-vous vu des araknes ? J'ai entendu dire qu'il y en avait et je ne pense pas être en mesure d'affronter quoi que ce soit d'autre vu ma nullité actuelle !"
[...]
"Hey ho ?!
-tu parl bizar twa ! t ki ?
-Oh je vois ! Le SMS a fait des ravages. Filo avait raison."

Je m'éloignais, attéré par ce passage à la pratique en entendant au loin un vague "tg noob" sans vraiment comprendre. J'entrais dans un état de réel isolement visuel puis repris ma vision après quelques pas pour découvrir une larve. Elle tremblait.
(mince la pauvre)

Je m'approchai et compris alors que ce n'était qu'un piège. Cette larve bleue avait fait cela dans le but de m'affronter, moi qui étais si faible.

Instinctivement, je repensai à la voix pendant le voyage qui m'avait tenu un petit discours sur des "mots" qui auraient un pouvoir lorsque j'aurai réintégré mon corps. Je n'y avais pas pensé jusque là mais c'était vrai ! Je disposais de certains pouvoirs à présent !
La larve passa à l'attaque la première et je ressentis de plein fouet l'attaque larvement. Je dis alors au sort dont je me rappelai le plus :
"Curatif !"
Je me sentis un peu mieux mais l'attaque m'avait fait bie nplus mal que ce que ce mot m'avait soigné. Je compris que c'était assez inutile. La larve me réattaqua et je me dis qu'à ce train je ne pouvais que perdre. Les soins si inférieurs au dégâts reçus sont inutiles et de plus on perd du temps à les lancer.

Je réfléchis alors : il faut que je passe à l'attaque. Je m'approchai de la larve et après larvements contrés tant bien que mal par des Curatifs je fis mon premier interdit.
"Interdit !"
Je vis la larve s'enflammer. Elle ne semblait cependant pas encore vaincue et continuait de me lancer inlassablement des morceaux d'elle même.

Une fois mon troisième interdit placé je la vis enfin rendre l'âme.

J'avais gagné mon premier combat ! Je sentis une nouvelle puissance m'envahir et je compris que j'avais sûrement gagné de l'expérience.

À suivre...


Dernière édition par Suspense le Sam 22 Mai - 15:43, édité 1 fois (Raison : Fautes diverses)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Mar 25 Mai - 20:51

Épisode 4 : Le premier donjon !

J'étais déjà depuis quelques heures sur Incarnam. J'avais il y a peu découvert un sort qui m'avait tout de suite bien plus : le mot blessant. Un mot qui faisait ce que l'on attendait de lui pour finir ces petits combats palpitants rapidement.

Je m'étais rapidement demandé pourquoi je le préférais à l'interdit. Non pas que l'interdit en lui-même soit quelque chose qui me gêne : passer outre les interdits est quelque chose qui me plaît bien généralement, mais là en l'occurrence pour blesser il n'y avait je trouve pas mieux. La grande portée du mot blessant que l'on criait à l'autre bout de la carte par rapport au mot interdit que l'on chuchotait à l'oreille de l'ennemi... Ah la la... Mon choix avait été vite fait. D'autre part sans savoir pourquoi ce sort me rappelait les tofus. Il se lançait de loin, comme les tofus qui fuyaient et donnaient l'illusion de frapper de loin au final. Je remarquais également que mon agilité croissante le rendait plus fort et je ne doutais pas du fait que les tofus étaient eux-mêmes très agiles. Ce mot me plaisait en gros.

Je me balladais et je surpris alors une discussion de quelques rares non atteints par ce virus qui se répandaient toujours :
"Le donjon est par là, tu es prêt ?
-On est suffisamment fort pour le Milimilou ?
-Oui ça devrait suffire. Ça sera juste.
-À trois ça serait mieux peut-être non ?
-On lui demande à lui ? Du soin ça peut servir !"

Je compris alors qu'il parlait de moi et je me mis à penser que les gens ne voyaient en moi qu'un soigneur, soit selon moi quelque chose d'inutile lorsque l'on jouait bien. J'en fus à moitié vexé et l'envie de leur montrer qu'un disciple d'eniripsa pouvait faire autre chose que du soin, et de façon efficace me submergea.

"Tu voudrais nous accompagner dans le terrible donjon des champs ? Tu pourras obtenir une coiffe de la panoplie boune ! C'est très utile !"

Je me regardai et compris qu'effectivement ça serait bien : sans m'en rendre compte j'avais accompli des tâches faciles pour des habitants d'Incarnam et je portais déjà quelques objets de cette panoplie, seules la coiffe et la cape me faisaient défaut. Ils ne m'avait pas demandé si je les soignerais après tout. Je me dis que je n'aurais pas de remords. Ils allaient voir qu'un mot blessant pouvait être bien plus utile que leurs coups ridicules sans portée.

"C'est d'accord."

Je les observai alors plus attentivement pour voir à qui j'avais à faire. Il s'agissait vraisemblablement d'un disciple de Sacrieur et de Crâ. Des clichés en somme. Je ne croisais que ça depuis des heures.

"Vous vous appelez ? demandai-je poliment.
-Cra-roxxor
-Les noms ne nous définissent pas. Le mien restera secret."

Le premier me fit pitié et le second m'intéressa tout de suite. Le suspense restait complet sur son nom et cela me plaisait vu mon nom ! Nous entrâmes dans le donjon après être allés sur des dalles et avoir parlé à un habitant d'Incarnam qui nous défiait d'affronter le milimilou ! Le début se passa sans encombre. L'homme mystérieux jouait bien. Le crâ me bloquait sans cesse la ligne de vue, je me débrouillais pour la débloquer et attaquer. Cela me donnait l'impression d'être nul par sa faute et je détestais cette impression. Il n'avait pas beaucoup plus de portée que moi, j'avais en effet tellement utilisé le mot blessant durant ces quelques heures qu'il avait acquis une grande puissance et que sa portée avait beaucoup grimpé. Vint ensuite la troisième salle. Cra-roxxor semblait ne rien comprendre à sa classe et s'approchait sans cesse des ennemis en courant sur le petit pont, et même quand j'aurais parié que sa portée était suffisante. Le mystérieux quant à lui s'était bien placé vers le sud et n'était attaqué que par un seul ennemi à la fois. Les autres subissaient le joug de mes mots. Roxxor perdit la vie et je terminai le chafer prépubère, il était si laid.

Nous approchions du milimilou et l'attente fut insupportable. Nous attendions que Roxxort régénère pour accroître nos chances de gagner, finalement cela semblait aisé. Roxxor me reprocha de ne pas l'avoir soigné et ne fit pas de remarque sur le fait que j'avais tué plus d'adversaires que lui lors du combat. L'homme mystérieux en eût assez et me chuchota : "on le laisse ?". Je détestais faire ce genre de choses mais le manque de respect était pire que tout. J'acceptai. Il s'approcha du Milimilou et empêcha Roxxor de passer. Celui-ci criait de loin
"Vous êtes des lâcheurs"
Je résistais à l'envie de lui dire qu'il était un petit prétentieux dans le norme, ce qui représentait pour moi une somme de défaut assez exceptionnelle. La norme était quelque chose que j'évitais absolument sans savoir d'où me venait cette répulsion. Je me dis que cela était sûrement dû au fait que les traditions était quelque chose d'absolument incompréhensible. Enfin j'y penserais plus tard.

Le combat commença et je vis le milimilou commencer de renifler dans le vide. Je compris qu'il se servait de l'un de ces sorts. Peut-être "Reniflage " ? Il ne sembla pas renifler grand chose et cela nous arrangeait bien. Pendant que nous affrontions la garde du boss, nous parlâmes pour la première fois réellement :
"Merci d'avoir proposer cela.
-Normal après tout, il joue mal et te le reproche. C'est plutôt aberrant.
-Ah ouf tu t'es rendu compte que c'était de sa faute. J'avais l'impression de passer pour un idiot fini.
-Non non je voyais bien ce qui se passait. Tu n'as pas l'air idiot du tout de toute manière, dit-il en souriant."

Ce premier compliment après seulement quelques secondes de discussion me fit rougir malgré moi. Cela me parût bizarre : pourquoi rougirais-je de cela ? Il n'y avait rien de particulier. Il remarqua ma gêne et eût un petit rire mais ne fit pas de commentaire.

À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Suspense
Conteur
avatar

Nombre de messages : 326
Age : 26
Localisation : À la Jungle Sombre en train de monter ses Pykurs ah ah...

MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   Ven 6 Aoû - 11:24

Ah euh je l'avais précisé oralement à certains mais pour que ça soit bien clair pour tout le monde: je n'arrête pas le RP ^^. Sus' est juste en vacances lui aussi :pig

PS : j'ai à nouveau une connexion proxifiée ne me permettant pas de jouer (youhou)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventures de Suspense (Sus' pour les (très) intimes) !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Passe Hyfic :: Mer Centrale :: Role Play-
Sauter vers: